Bonsaï Création


photos récentes
Photo : Arbre de Jade Photo : L'éléphan Photo : L'éléphan
Photo : L'éléphan Photo : Lettré Photo : Cascade
Photo : Lettré Photo : père et fils Photo : faux cyprès du japon
Photo : pin Photo : poterie maison racine trouvé dans le bois Photo : ficus binjamina

Créer son bonsaï n'est pas si compliqué que ca peut le paraitre. La marche à suivre est expliquée pas à pas
Quelle méthode ?

Il existe plusieurs méthodes pour commencer un Bonsaï : bouture, semis, marcottage, prélèvement... toutes ont leurs avantages et leurs inconvénients. La solution la plus simple reste le prélèvement (Yamadori), mais attention des autorisations sont nécessaires. La multiplication par bouture, permet d'obtenir de bons résultats, rapidement. Pour les autres méthodes surveillez la section "Articles" pour en avoir une explication.

Multiplication par bouture

Il existe plusieurs type de bouture :
  • La bouture semi-aoûtée : se pratique de mi-Juillet à mi-septembre selon les espèces, sur des pousses de l’année. La base sera dure et la pointe tendre et en croissance
  • La bouture aouté : se pratique à la fin de l’automne, en hiver ou au début du printemps. Le bois est dormant, dur et ne se plie pas facilement.
  • La bouture sur bois tendre : se pratique sur les rameaux de l’année (encore verts) des arbres juste au moment où ils commencent à durcir. Pour la plupart des arbres, cette étape se produit en mai, juin ou juillet. Ils s’enracinent généralement rapidement.
  • La bouture à l’étouffée : elle se pratique à n’importe quelle période de l'année. L'important est de maintenir la bouture dans un taux d’humidité proche de 100%. Il faudra la mettre sous cloche de verre (ou enfermée dans en sac plastique transparent) et penser à aérer tous les 2 à 3 jours.
  • La bouture à talon.
La création de votre Bonsaï passe par la récupération d'une bouture sur le spécimen original. Choisissez de préférence une branche en bonne santé et robuste. Du diamètre de la base de cette branche dépendra celle du tronc de votre Bonsaï. Ainsi, en choisissant une branche d'un gros diamètre, votre spécimen atteindra plus vite un aspect harmonieux.

Attention la coupe doit être oblique et non droite, et faite avec une lame stérile et tranchante (pas de sécateur).

La marche à suivre :

1- Courant printemps, coupez un rameau à écorce brunie d'une longueur d'environ 15cm. Otez toutes les feuilles sauf celles de la cime (laissez entre 2 et 6 feuilles selon leur grosseur). Plantez la bouture dans un pot haut, rempli d'akadama et entreposez-la dans une atmosphère bien humide, à l'abri du vent et des rayons directs du soleil d'été. Laissez grandir une ou deux années.

2- Après 2 ou 3 hivers, vous commencerez à tailler votre spécimen, une branche sur deux en alternant les côtés. Au final aucune branche ne doit faire face à une autre.

3- Le printemps suivant, sortez votre bouture de son pot, les racines se sont développées. Une fois bien mises à jours, vous allez couper la bouture sous le premier niveau des racines afin que ces dernières se développent en largeur et non en hauteur. Si besoin est, coupez les racines qui vous semblent en mauvaise santé ou moins vigoureuses. Rempotez votre bouture dans un pot à Bonsaï.

4- L'été qui suit, vous allez couper les jeunes pousses lorsqu'elles atteignent plus de 2 feuilles: au-dessus de la première feuille pour les branches les plus hautes, et au-dessus de la seconde feuille pour les branches les plus basses.

5- L'année suivante on recommence, taille de structure l'hiver, coupe de racine et rempotage au printemps et taille des branches l'été. C'est durant cet été que vous pourrez commencer à ligaturer votre Bonsaï pour lui donner la forme souhaitée et combler les trous.

6- On recommence cette opération pendant quelques années, en prenant soin de bien vérifier que les ligatures ne rentrent pas dans l'écorce, avant d'entretenir votre spécimen comme un Bonsaï formé.
Logo Bonsaï Création
conditions d'utilisation |crédits | navigateur | W3C